Autre

Qu’est-ce que le phénomène K-pop?

Le phénomène K-Pop
Écrit par Claire

Encore méconnu en France, et venu récemment d’Asie, le phénomène Kpop, dont de plus en plus de jeunes raffolent, et notamment depuis l’année dernière ou il a fait la une des médias français, méritait un petit peu d’attention et des éclaircissements.

Mais qu’est-ce que la K-pop, et comment la définir? Est-ce un simple phénomène passager ou une tendance durable?Quelques réponses en suivant cet article.

Définition du phénomène Kpop

Le phénomène Kpop doit son nom à la langue anglaise (de Korea, la Corée et pop music).
Publiquement apparu en France à la lueur du tube « Gangnam Style » de Psy, c’est une variante de la musique populaire, dont les paroles sont quasi-exclusivement écrites et interprétées en coréen.
Il est accompagné d’un look reconnaissable.

Pour vous donner une idée, vous pouvez visionner ce clip de Girls Generation, référence du phénomène Kpop :

Le phénomène Kpop, mode d’emploi

Pour concevoir de la Kpop, les deux éléments indispensables sont :

– le look extravagant et/ou flashy (étant généralement accompagné d’une coupe de cheveux en rapport)
– la langue coréenne, élément-clé du phénomène Kpop
– Des personnes de jeune âge qu’on va formater (plus c’est décalé, et plus ça fonctionne)
– Une bonne campagne de communication vient compléter la base pour faire de ces jeunes des icônes populaires auxquels les jeunes coréens se réfèrent.
– Des paroles parlant d’amitié, d’amour, de relations hommes/femmes, de la vie et de la mort, du bien et du mal, de sexe aussi.

Les avantages et les inconvénients du phénomène Kpop

Les avantages :

  • des mélodies à base acoustique et/ou électronique, simplistes et entêtantes
  • des paroles qui parlent au plus grand nombre
  • un visuel suffisamment marquant pour être fédérateur
  • le côté universel et branché du phénomène

Les inconvénients :

  • La répétition des thèmes utilisés
  • L’aspect insipide des titres produits à la longue
  • L’extravangance parfois exploitée à outrance
  • Le marketing, faisant passer au second plan le côté purement artistique
  • La durée de vie limitée des chansons, interprètes et productions

Conclusion

Au final, on observe donc que le phénomène Kpop, si il peut présenter un intérêt artistique et musical original pour nous Occidentaux car il apporte de l’exotisme et de la fraîcheur, devient vite lassant comme tout phénomène, et donc n’est pas voué à s’imposer durablement dans le paysage musical populaire.

Il sera vite relégué au statut de tendance parmi tant d’autres dans la galaxie de la musique pop après quelques temps d’exposition médiatique.

À propos de l'auteur

Claire

iGraal est un portail de shopping en ligne qui permet à ses utilisateurs de bénéficier de réductions différées (cashback) ou immédiates (codes promo). L'inscription est gratuite et donne accès à plus de 1400 marchands tels que Boulanger, Sephora, Lastminute et bien d'autres. Découvrez les meilleures offres et actus sur Google +.

10 Commentaires

  • la k-pop ressemble énormement à la J pop par la multitude des styles, l’utilisation de girls band… Si vous voulez découvrir la J-pop qui malheureusement n’a pas eu en france un porte étendard comme Psy pour la populariser je vous conseil de regarder Nolife sur les bouquets Adsl.

  • Cela me rappel très fortement les boys band que nous avions dans les années 90. Comme eux, ils disparaitront tous aussi vite qu’ils sont arrivées. Ce n’est qu’un phénomène de mode.

  • L’univers mangas avait déjà pris du terrain, plaisant beaucoup aux occidentaux, il était prévisible que la tendance musicale se penche sur le phénomène. Pour le peu que j’ai vu, ça a effectivement un côté de « déjà vu », en rapport aux boys bands de chez nous, prendre une recette bien huilée, avec des jeunes ultra lookés, des chorégraphies bien pensées, des paroles pour ados, la promo ou plutôt propagande qui va avec,…Ca marque une époque mais c’est plus pour le fun, pour un public ciblé, qu’une réelle découverte et empreinte musicale.

  • Qui se souvient déjà de Psy depuis que Harlem Shake a vu le jour ? On ne parle même pas de la tektonik et autres boys band. La différence, c’est qu’aujourd’hui internet leur donne une caisse de résonnance importante. Il faut bien que jeunesse se passe…

  • psy a fait un énorme buzz mais je doute que la kpop puisse réellement percer chez nous au point d’en voir des clips sur les chaines musicales, personne ne comprends les paroles, les rythmes sont répétitifs…

  • encore un genre musical purement commercial. Ces musiques ne resteront pas dans l’histoire comme celle faite comme ce que qualifierai de vrais artistes, pas besoin de les cités, il s’agit de ceux qui ne sont pas oubliés après 1 an ou 2. Il est vrai que la k-pop est déjà quasi morte en France, cela n’aura pas durée longtemps.

    • Mon commentaire s’adresse à « radical ». Ça peut paraitre étrange de répondre à un commentaire près de cinq ans après sa publication mais en tant que fan de Kpop, je me permets de le faire pour rectifier quelques points de sa critique qui sont tout sauf corrects.
      En premier lieu, la Kpop est certes en grande partie commerciale mais cela n’empêche la plupart des groupes d’être proches de leurs fans, autant sur les réseaux sociaux que dans la vraie vie (à travers les fan-meeting, les interactions lors des performances et autres). A mes yeux, l’un des meilleurs exemples pour prouver cette relation est le boys-band BTS et leurs fans appelés ARMYs (Adorable Representative MC of Youth). Ils sont particulièrement actifs sur Twitter et n’hésitent pas à partager certains moments de leur vie avec leurs fans. On peut également être sûrs que les premiers mots prononcés par le groupe lorsqu’il reçoit un prix ou une récompense à un concours musical seront « ARMYs, je vous aime » ou bien « Merci ARMYs » et les fans, même internationaux, leur rendent bien cet amour à l’aide de diverses mobilisations de Mass Vote ou de projets au nom du groupe (l’un des plus récents est la collecte de fonds pour Unicef organisée par plusieurs fanbases françaises). De plus, quel genre musical un minimum connu n’est pas commercial aujourd’hui ?
      Ensuite, les idols de Kpop méritent d’être considérés comme des artistes au même titre que le serait une star américaine comme Madonna. La plupart composent les mélodies et les paroles de leurs chansons et certains vont même jusqu’à créer eux-mêmes leurs chorégraphies (Exemple : Dans le groupe SEVENTEEN, Woozi, leader de la sous-unité vocale, compose toutes leurs chansons et Hoshi, leader de la sous-unité de performance, a créé toutes les chorégraphies utilisées pour les concerts et les MVs du groupe).
      Pour finir, en 2013, pour les Français et la plupart des Européens, la Kpop se résumait à Gangnam Style. Ce n’est même pas qu’elle était morte, c’est que le phénomène de la Hallyu avait à peine commencé et c’est sûr que si tout le monde avait continué de penser que la Kpop toute entière tournait autour de PSY, la mondialisation de ce genre musical ne serait pas allée pas bien loin. Aujourd’hui, de plus en plus de monde écoute de la Kpop et son influence a clairement dépassé les frontières de la Corée (La preuve avec la Kcon organisée à Paris en 2016 : des milliers de français étaient présents et certains fans Européens ont été jusqu’à quitté leur pays le temps d’un weekend pour assister à une performance de leur•s groupe•s préféré•s). Les stars reconnaissent également de plus en plus les artistes de Kpop comme talentueux ; Kanye West, Will.I.Am, Steve Aoki et Teddy Riley ont travaillé en collaboration avec des idols et Shwan Mendes a avoué vouloir composer une chanson avec Jungkook de BTS. D’autres faits sont notables : Somi, ex-membre des I.O.I, est l’une des nouvelles égéries de la future campagne de Reebok aux côtés d’Ariana Grande et Gigi Hadid ; les BTS sont de nouveaux nominés dans la catégorie « Meilleurs artistes de l’année » des Billboard Music Awards, accompagnés cette fois-ci des célèbres Exo ; le groupe féminin Red Velvet est entré dans le Hot 100 de Billboard au Canada aujourd’hui même et plusieurs personnalités comme la chanteuse Louane et le catcheur John Cena ont dit écouter de la Kpop de temps en temps (les deux sont abonnés au Twitter de BTS). Je dis ça sans aucun doute, la Kpop n’a jamais été aussi présente et bien accueillie dans le monde que ces dernières années.
      Conclusion : J’espère de tout mon cœur que la Kpop va continuer son expansion mondiale et que bientôt, chaque personne à qui l’on dira ce mot saura ce que ça signifie.

  • Les gens ont une vision biaisée de la Kpop. Sur le dernier reportage de M6, ils traduisaient Kpop par pop coréenne, quelle plaisanterie!
    En voyant le MV de Alone de Jungmin, je sais pertinemment qu’il s’agit de kpop en raison du style épique et non pas coloré comme Girls Génération. En écoutant Mr Simple, je sais très bien que c’est composé par Hitchhiker, le fameux compositeur de SM, car c’est son propre style. Il y a énormément de styles reconnaissables ou pas dans la kpop, on ne peut pas réduire de style « kpop » à un MV coloré et gaga de fille.
    Et puis revenons-en donc au fait que la kpop soit l’ensemble de la « musique coréenne », combien d’intrus qui se prétendent fans de kpop ne sont pas capables de citer les musiques et artistes les plus connus de chaque genre musical de kpop: rnb, rap, ballad, electro, hiphop…?
    Combien de ces fans ne savent même pas qui sont Sik K, Wheesung, Dj Glory, Turbo, George, Heize, 1TYM? Et j’en passe des centaines, car oui il y a énormément d’artistes et de groupes à connaître quand on a la prétention de se dire fan de Kpop, tout comme quelqu’un se disant fan de musique américaine aurait intérêt à se cultiver sur le sujet.
    Je pense que les véritables fans de Kpop qui ont une connaissance honnête de leur passion en ont plus qu’assez de ces faux fans qui ne connaissent que la pop coréenne et donnent une vision répugnante à tout le monde de la kpop avec leurs propositions pourries de pop commerciale dont la référence ne va pas plus loin que Snuper. Ayez la décence de connaître le terme de kpop avant d’en parler autour de vous et arrêtez de dire aux gens que vous allez leur « faire découvrir la kpop » pour au final leur montrer Blood Sweat and Tears de BTS. Pitié quoi, imaginez que je présente la pop américaine à quelqu’un en résumant ça à Baby de Justin Bieber.

Laisser un commentaire