Bon à savoir Mode - Beauté - Forme

Les huiles alimentaires : bonnes pour la santé ?

huiles alimentaires
Écrit par Claire

La santé nous concerne tous. Elle est ce bien précieux que l’on hérite à la naissance, ce capital que l’on protège ou que l’on consomme. Nos choix notamment en matière alimentaire déterminent ce que nous sommes. Les renier ou les négliger c’est en quelque sorte se condamner.

huiles alimentaires

C’est pourquoi il est important de bien faire attention à sa propre alimentation. Manger équilibré et cuisiner les fruits et légumes de saison c’est donner à son corps toutes les vitamines et autres bienfaits dont il a besoin. Pour cela il est nécessaire de varier son alimentation afin de fournir à notre corps tous les apports nécessaires à cet équilibre. Et même des ingrédients insoupçonnés peuvent être la source d’une grande richesse. L’huile en est l’exemple parfait.

Une grande variété d’huiles

Nous connaissons tous l’huile d’olive, l’huile de tournesol ou bien encore l’huile de colza très utilisées dans les salades composées. Mais peu de personnes savent qu’il existe une grande variété d’huiles avec chacune d’elle ses propres propriétés: huiles d’arachide, d’argan, de coprah, de lin, de maïs, de palme… La liste n’est pas exhaustive, mais vous trouverez la plupart d’entre elles à prix bas grâce à un code promo Alice Délice. Toutes ont un point en commun : elles contiennent 100% de lipides c’est-à-dire des graisses nécessaires à notre énergie. Mais toutes n’ont pas la même valeur nutritionnelle

Pourquoi varier les huiles?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’existe pas d’ huile idéale qui apporterait tous les acides gras dont a besoin notre organisme. Elles diffèrent les unes des autres non seulement par leur goût mais aussi et surtout par leur composition nutritionnelle.

C’est la raison pour laquelle elles sont complémentaires et de ce fait il convient de varier, de les alterner ou alors pourquoi pas de les mélanger. Mais chose importante à savoir: elles ne sont pas toutes destinées aux mêmes usages. Si l’on peut se servir de toutes les huiles pour l’assaisonnement, il faut préférer les huiles de coco, d’arachide ou d’olive pour ce qui est de la cuisson tandis que d’autres comme les huiles de colza ou de noix peuvent être nocives avec la chaleur.

Les huiles à privilégier

La première d’entre elles est l’huile d’olive car ses acides gras font baisser le taux de cholestérol et elle est riche en vitamines K et E. Mais elle est pauvre en oméga 3, ce qui n’est pas le cas des huiles de colza ou de noix. Elle peut donc assaisonner l’accompagnement d’un tartare de poisson par exemple, complémentaire concernant l’Oméga 3. Sinon, on peut aussi assaisonner ensemble l’huile de colza et l’huile d’olive pour compléter leurs apports.

Si d’autres huiles comme l’huile de lin qui réduit les risques de troubles cardiovasculaires ou l’huile de tournesol riche en oméga 6 jouissent d’une bonne réputation, l’huile de palme, elle, est au coeur de la polémique car sa forte concentration en acides gras saturés augmente les risques de maladies cardiaques et de cholestérol. Mais pour des raisons économiques elle est très utilisée par les industriels !

Bien choisir son huile est donc important. Mais n’hésitez pas à varier les plaisirs car au-delà du goût vous en recevrez aussi les bienfaits…

À propos de l'auteur

Claire

iGraal est un portail de shopping en ligne qui permet à ses utilisateurs de bénéficier de réductions différées (cashback) ou immédiates (codes promo). L'inscription est gratuite et donne accès à plus de 1400 marchands tels que Boulanger, Sephora, Lastminute et bien d'autres. Découvrez les meilleures offres et actus.

9 Commentaires

  • Je ne savais pas que l’on pouvait mélanger certaines huiles pour avoir plus de bienfaits. J’avoue ne pas m’y connaitre beaucoup, sortit de l’huile d’olive et de tournesol je suis perdue.

  • Pour ma part je cuisine tout à l’huile d’olive et pourtant je n’habite pas le sud 🙂 ce sont particulièrement pour son odeur et pour ses bienfaits au niveau de mon système digestif 🙂

  • Super article ! on ne répète jamais assez combien il fait les varier et les associer pour en tirer le meilleur.
    En revanche on insinue trop souvent que l’huile d’olive est une huile santé alors que des Oméga 9 on en trouve dans beaucoup d’autres huiles. Il vaut mieux insister sur le colza, la cameline, la noix, la bourrache, l’onagre… qui apporte justement les nutriments dont on manque (oméga 3, GLA…)
    J’ai suivi une formation de naturo… et suis toujours à la recherche de super produits simples et complets. Y a des marques très bien comme Vigean, Emile Noel et surtout une nouvelle marque vraiment très astucieuse en terme d’approche.

  • J’ai un faible pour l’huile de pépins de raisin, j’adore faire ma vinaigrette avec elle. En ce qui concerne l’huile d’olive, je lui trouve une odeur et un gout trop forts qui prennent le dessus sur d’autres saveurs.

  • Je suis au courant des bienfaits de ces différentes huiles depuis très longtemps, malheureusement je n’en consomme que peu. L’huile d’olive m’avait bien « refroidie » dans le passé, je trouve que c’est trop fort, prononcé et que ça gâche le plat en lui-même. Je déteste de manière générale tout ce qui est trop amer, épicé, marqué, ect. Et toute sorte d’accompagnement trop présente nuit au goût en ce qui me concerne. J’essaierai de tester l’huile de noix qui me paraît bien pour débuter ;).

  • Pour ma part j’utilise toujours différentes huiles d’olive, la meilleure étant celle de mon oncle. J’adore énormément l’huile d’olive, mais certaines sont beaucoup trop forte, et en cuisson c’est pas franchement top.
    J’alterne avec l’huile de tournesol.
    Aujourd’hui on trouve tellement huile qu’on y perd un peu trop la tête.

  • Pour les huiles d’olive notemment il faut privilégié, les huiles aux pressions extraites a froid, c’est meilleur pour la santé. Et aussi éviter de les faire noircir quand on les fait revenir, car cela créé des acides gras poly insaturés tres mauvais pour la santé.

  • Très instructif cet article, par ma part j’utilise l’huile d’olive et d’arachide, rarement le colza et jamais l’huile de palme qui peut être nocif.

Laisser un commentaire

deux × 4 =