Autre

La loi Gomme

Loi Gomme
Écrit par Claire

Une grande majorité de la population mondiale a accès à Internet. Et sur la toile, on trouve de tout et on peut y effectuer toutes sortes d’activités allant des plus honnêtes aux moins acceptables. Les jeunes et les adolescents sont d’ailleurs qualifiés de génération sacrifiée au numérique, les réseaux sociaux accentuant leur intérêt pour le web.

Quoi qu’il en soit, le Gouverneur de la Californie, Jerry Brown a promulgué un texte de loi, la « loi Gomme » qui se résume par l’oubli numérique et qui entrera en vigueur au 01er Janvier 2015.

Loi Gomme

Qu’est-ce que cette « Loi Gomme » ?

Cette loi, qui sera bientôt applicable, prévoit que les mineurs californiens pourront effacer leurs traces numériques, principalement sur les réseaux sociaux. Cette loi encadre aussi les publicités qui ciblent ces adolescents. D’ici 2015, les sites internet concernés ont du temps pour d’adapter à cette nouvelle réglementation.

Ses principes

La « Loi Gomme » prévoit d’interdire la publicité en ligne d’un certain nombre de produits : l’alcool, les armes, le tabac, les sites à contenu obscène. Elle interdit également l’envoi et la collecte des données personnelles des internautes mineurs sur des sites à vocation marketing.

En cas de commentaires gênants ou de photos compromettantes publiés sur les pages personnelles des réseaux sociaux, cette loi autorise leur suppression, comme s’ils n’avaient jamais existé auparavant.

Cette « Loi Gomme » comprend un point intéressant : le « droit de retrait » des informations envoyées par un mineur sur internet. Cet avantage donnerait la possibilité à un Californien mineur d’obtenir immédiatement la suppression de ses publications sur simple demande. Ce principe nous rappelle le droit à l’oubli, un projet européen qui s’applique aux personnes de tous les âges.

Cependant, des interrogations se posent bien que la « Loi Gomme » soit bien intentionnée.

Les critiques du nouveau projet de loi

Commençons par les points favorables. Cette loi permet d’enlever le fardeau des erreurs de jeunesse commis sur internet. Elle est qualifiée de révolutionnaire puisqu’elle offre aux jeunes une protection aux enfants qui, parfois, ne réfléchissent pas aux commentaires ou aux photos qu’ils veulent publier. De plus, certains réseaux sociaux tentent déjà de mettre en place cette fonctionnalité sur leur site.

Les avis sceptiques sont plus nombreux ; parmi eux, le fait que la nouvelle loi ne protège pas les posts faits par des tiers, dans lesquels l’adolescent a été identifié. L’adolescent ne peut effacer que les publications faites par lui-même.

Ce texte de loi inciterait également les jeunes à moins réfléchir et à être moins responsables de leurs publications. Il suffit juste d’apprendre aux adolescents de se poser des questions avant de publier quoi que ce soit : quelles informations partager ? Avec qui ? Quel est le degré de confidentialité du site où ils comptent publier ?

L’usage d’internet n’a jamais été une mauvaise chose en soi. Cependant, il arrive que des dérapages surviennent, et selon leur étendue, ils peuvent porter préjudice à l’internaute lui-même ou à son entourage. L’application d’une telle loi peut avantager les internautes, mais chaque individu est appelé à être responsable des propos qu’il avance.

À propos de l'auteur

Claire

iGraal est un portail de shopping en ligne qui permet à ses utilisateurs de bénéficier de réductions différées (cashback) ou immédiates (codes promo). L'inscription est gratuite et donne accès à plus de 1400 marchands tels que Boulanger, Sephora, Lastminute et bien d'autres. Découvrez les meilleures offres et actus.

6 Commentaires

  • Les jeunes se sentent tellement à l’aise sur le net, aiment se montrer, s’exposer, il y a une véritable surenchère de photos, de vie privée étalée. La plupart du temps ça leur convient parfaitement et ils apprennent l’envers du décor que plus tard, à leur dépend, si ça joue en leur défaveur. Quand on voit des vagues de suicides d’adolescents suite à une atteinte à leur image, des photos postées à leur insu ou autre ça fait peur. Le fait de pouvoir « gommer » et oublier en quelque sorte un fâcheux incident est plutôt positif mais comme souligné dans l’article, les faits plus nuisibles concernent en général les publications d’autres personnes, et là difficile d’enrayer le phénomène, en quelques minutes tout un réseau est au courant. En revanche concernant les collectes de données à travers des emails, des infos personnelles, et surtout les publicités à caractère sexuel, ça devient plus que nécessaire que de mettre un frein! En cherchant de simples sites basiques, plusieurs fenêtres s’ouvrent et montrent des photos explicites, les bannières pareille! Tout cela familiarise les ados et au final ils sont de moins en moins choqués, et finissent par s’exposer eux-mêmes de plus en plus naturellement…un cercle vicieux en somme.

  • Je découvre cette loi.
    Mais pourquoi se limite t-elle uniquement aux ados californiens ? Quel dommage pour les « erreurs » des autres.
    Ceci dit je ne pense pas que cela soit vraiment possible. Internet est un trop large réseau pour effacer tant de données mais l’idée est pas mal bien que trop sélective.
    De plus, cela n’incitera pas ces ados à faire plus de bêtises en sachant qu’ils pourront les faire disparaitre ?
    Curieuse de voir ce que cela va donner.

  • Il faut être très vigilant sur internet, surtout en ce qui concerne les publications des jeunes qui adorent les réseaux sociaux et qui ont tendance à publier des choses qui peuvent leur porter préjudices. Je trouve que cette loi est une bonne chose.

  • Il est temps de faire plier facebook, google et autres firmes américaines qui nous fichent pour nous abreuver de pub et nous faire consommer. L’europe doit adopter une loi obligeant ces entreprise à éliminer toute trace (photo, commentaires…) dès lors qu’on supprime notre profil. Actuellement ce n’est pas le cas, les serveurs conservent ces données et s’en serviront forcement un jour contre nous.

  • Oui c’est une bonne chose, mais je trouve que les atteintes à la vie privée sont aussi souvent atteintes par les utilisateurs eux meme qui déballe toute leur vie sur internet…

Laisser un commentaire