Autre

Méthode pour créer sa liste parfaite de soldes

wish list soldes mode
Écrit par Jessica

Parcourir les rayons à la recherche de la bonne affaire et de la meilleure promo mode en période de soldes, c’est bien. Etre armé(e) d’une liste de repérages pendant ce marathon shopping, c’est encore mieux.

Et si cette liste contient précisément ce qu’il nous faut –ni plus, ni moins– la perfection est frôlée. Pour l’atteindre, il faudra s’en tenir strictement à cette liste, et ça, on le sait, c’est un peu plus compliqué !

Découvrez ici comment créer une wishlist avant les soldes, pour être 100% efficace pendant les soldes !

wish list soldes mode

Soldes ne riment pas toujours avec « extra bonnes affaires », surtout si on achète plus qu’il n’en faut… Vous savez : tous ces articles que l’on n’utilise finalement jamais !

Solder efficace et bien, ça se prépare en amont, chez soi, tranquillement. Loin des boutiques en ligne, des catalogues et de toute tentation visuelle.

Retenez :

Je passe en revue ce que j’ai déjà et je fais le tri. Je me sépare de ce dont je ne veux plus et je revends mes vieux vêtements.

J’anticipe mes besoins : les voyages prévus cette année, les occasions (mariages, soirées de gala, anniversaire) et je me pose la question : « J’ai ce qu’il faut » ?

Je liste ce qui me manque : le 100% utile, la fantaisie que je n’achète qu’à prix remisé et les cadeaux à offrir pour les occasions spéciales.

En s’armant de patience (et de courage !), en prévoyant deux grands sacs plastiques, un papier et un crayon, on ouvre ses placards, on retrousse ses manches et en avant !

Préparer sa wishlist de soldes avant les soldes !

2 jours avant le Top départ des soldes 2015, c’est le moment de faire du repérage en ligne, oui : en ligne ! C’est la seule option qui vous permet de profiter de soldes en plus des soldes, grâce notamment au cashback iGraal sur toutes les catégories shopping.

Certains sites vous proposent de constituer vos wishlist en ligne dès aujourd’hui. Très pratique, la liste de vos envies est prête pour le jour J. Vous n’avez plus qu’à cliquer sur « acheter ». Zéro stress en perspective.

 

Mais pour ne pas acheter à tort et à travers, et entasser inutilement, il est bon de faire le tri…

Faire le vide dans ses placards avant les soldes : méthode

A noter : pour illustrer, nous utilisons l’exemple du dressing, mais la méthode est valable pour les placards de cuisine, la boite à outil du garage, les meubles de rangement, bref : à tous les loisirs et à toute la maison !

Vider et trier

Première étape, tout sortir. Un moment fatidique où on constate parfois avec effarement, tout ce qui a été accumulé –et même oublié– au cours des dernières années. Patience et objectivité sont les deux meilleurs alliés de cette étape. Pièce par pièce, on se pose les trois vraies questions :

  • « Est-ce que ceci est en bon état ? »,
  • « Est-ce que je vais le porter à nouveau ? »,
  • « Est-ce que ça me va ? ».

Mauvais état ? Dans un sac. Si on ne l’a pas porté depuis 3 mois, dans un sac aussi. On prend le temps d’essayer et, malgré l’amour inconditionnel que l’on porte à ce haut trois fois trop petit ou grand, on prend conscience qu’il ne nous met pas en valeur (et, hop, dans un sac).

Séparer et ranger

Maintenant que les placards sont vides et que le sol réapparaît progressivement, il reste un dernier tri à effectuer parmi les vêtements / chaussures qui ont été écartés.

  • Troués, usés jusqu’à la corde, déchirés ? Pas de remords, on jette.
  • En bon état ? On les donne à diverses associations.
  • Des marques, des « collectors », des « it » pièces ? Elles peuvent prendre la direction de vide-dressing (jusqu’à 0.60% et 0.60€ via iGraal), en ligne ou organisé avec des ami(e)s, dont les gains pourront être réinvestis dans la composition d’une nouvelle garde-robe. Pensez aussi à suivre nos conseils pour savoir comment et où revendre ses vieux vêtements.

Ce tri permet de faire un point global sur le contenu de son dressing, tant sur la quantité, la qualité, que sur les formes qui nous conviennent le plus, nos goûts et nos besoins réels. Un bon révélateur de personnalité et un moyen d’anticiper les erreurs futures.

En effet, s’il en ressort une garde-robe unie, et que tous les imprimés ont fini dans les sacs de don et vente, on évitera donc de se ruer sur le prochain motif tendance qui nous fait de l’œil, sachant pertinemment que ce dernier risque de finir au rebut et de nous délester inutilement de quelques euros.

Chose qui n’est pas toujours aussi évidente quand les portants sont surchargés et qu’on laisse plus l’instinct que la raison nous guider !

Vous voilà prêt(e) à faire de bonnes affaires ! Alors… dans quelles boutiques irez-vous cette année pour trouver les meilleurs prix ?

À propos de l'auteur

Jessica

Journaliste, rédactrice, auteur, photographe... Touche-à-tout et autodidacte, depuis plusieurs années, Jessica collabore avec de nombreuses publications sur des sujets liés à la mode, la beauté, le luxe et à sa région. Egalement rédactrice d'un blog, "About a Girl", depuis 2009, elle y partage planches de style, tenues, coups de coeur, et sélection shopping. Pour l'avenir ? Des projets en pagaille et une constante recherche de nouvelles collaborations et d'histoires à raconter.

5 Commentaires

  • Si je venais à faire cela, il ne resterait pas 10 vêtements dans ma penderie et je serais dans l’incapacité financière de la combler.
    Alors je ferme les yeux sur l’horreur de mon stock qui ne me ressemble plus.
    Un jour j’aimerais rafraîchir tout ça et enfin prendre plaisir à m’habiller de nouveau

  • Faire un listing de ce que l’on possède est la base. Ca évite d’accumuler des articles qui se ressemblent et de faire des dépenses inutiles. Et puis on découvre parfois de belles reliques oubliées au fond de son placard! L’étape du tri sélectif est indispensable: ce qui est trop usé doit laisser place à de nouvelles acquisitions, les pièces que l’on n’ose pas ou plus porter, qui traînent dans l’armoire en permanence doivent être remplacées. Sans parler de vêtements qui nous plaisent toujours mais qui, au fond de nous on le sait, ne nous vont plus et auront peu de chance de revoir le soleil un jour! Et tout cela est révélateur au final et en dit long sur nos habitudes, nos préférés,… Plus qu’à retenir la leçon et « résister » aux futures tentations inappropriées 😉 !

  • La méthode est bonne mais je ne suis pas sûr qu’elle soit mise en application par les foules qui se ruent dans les magasins début janvier ou début juillet. Si un article plait et que la réduction est interessante, on aura tendance à le prendre même si on n’en a pas forcément besoin.

Laisser un commentaire