Conseils & Astuces Budget

Comment détecter les champignons toxiques en forêt et éviter de les cueillir ?

Comment détecter les champignons toxiques en forêt et éviter de les cueillir ? 1

Les champignons sont des aliments délicieux. Ils poussent sur les arbres, les arbustes, les herbes et les rondin et des milliers de types existent ! Certains sont comestibles, d’autres vénéneux.

Il est possible d’identifier les champignons vénéneux et d’éviter de les cueillir. Voici quelques conseils pour vous aider à les identifier et éviter de vous empoisonner lors de votre cueillette !

Comment détecter les champignons toxiques en forêt et éviter de les cueillir ? 2

#1. Savoir à quoi ressemblent les champignons

Il existe plusieurs sortes de champignons vénéneux. Si vous ne savez pas à quoi ressemble un champignon, vous ne serez pas en mesure de dire s’il est sans danger ou non.

Certains champignons se ressemblent. Par exemple, le champignon de Paris a une forme ronde et pousse sur le bois.

D’autres champignons sont différents. Par exemple, le champignon mortel Amanita phalloides ressemble à un champignon ordinaire, mais son pied devient noir lorsqu’il est coupé.

Comment détecter les champignons toxiques en forêt et éviter de les cueillir ? 3
Profitez de 3% de cashback sur tous les livres proposés par Decitre

#2. Apprendre à identifier les champignons vénéneux

Apprenez à reconnaître les champignons vénéneux et évitez d’en cueillir. Cela vous évitera de consommer accidentellement des champignons vénéneux.

Pour commencer, apprenez à distinguer les champignons comestibles des champignons vénéneux.

Les champignons comestibles sont les agarikon, les chanterelles, les enoki, les pleurotes, les portobellos, les shiitake, les truffes et les cireuses.

Les champignons vénéneux sont les amanites, les bolets, les fausses morilles, les amanites tueuses, les boutons gourmands, les poules des bois, les bolets royaux, les oreilles de lion, les boules de feu, les psilocybes et les oseilles.

A lire aussi :  Comment choisir votre meilleure voiture électrique ?

#3. Évitez de cueillir des champignons vénéneux

Évitez de cueillir des champignons vénéneux, sauf si vous savez exactement à quoi ils ressemblent. Si vous voyez un champignon qui ne vous semble pas normal, laissez-le tranquille.

Ne cueillez pas de champignons qui semblent pousser près d’un sumac vénéneux ou d’un chêne. Ces plantes contiennent de l’urushiol, une substance qui provoque des éruptions cutanées et des cloques.

Lorsque vous cueillez des champignons, tenez-les fermement par les tiges. Ne les serrez pas et ne les séparez pas.

Comment détecter les champignons toxiques en forêt et éviter de les cueillir ? 4
Profitez du bon plan proposant jusqu’à 30% de réduction sur votre carte U sur la sélection bio chez CoursesU

#4. Ne les mangez pas crus

Les champignons crus peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux. Manger des champignons crus peut entraîner des nausées, des vomissements, des diarrhées, des douleurs abdominales et des maux de tête.

La cuisson des champignons réduit ces risques. Faites-les cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres et retirez les pieds.

#5. Faites toujours preuve de bon sens

Suivez toujours les consignes de sécurité lorsque vous cueillez des champignons. Ne mangez jamais de champignons sauvages sans les avoir identifiés au préalable.

Ne mangez jamais de champignons qui semblent pourris ou décolorés.

Ne mangez jamais de champignons après de fortes pluies. L’eau de pluie emporte les toxines des champignons.

Soyez prudent lorsque vous faites de la randonnée dans des zones où il y a beaucoup de champignons. Restez sur les chemins et les sentiers bien fréquentés.

Tenez les enfants éloignés des champignons. Les enfants jouent souvent dans des endroits où poussent des champignons.

Comment détecter les champignons toxiques en forêt et éviter de les cueillir ? 5

Enfin, en cas de doute, vous pouvez demander des renseignement à votre pharmacien ou tout autre professionnels. Ne cuisinez jamais des champignons dont vous ne connaissez pas l’espèce !

A lire aussi :  Le vinaigre de lavande contre les boutons disgracieux

À propos de l'auteur

Meriem Salah