Conseils & Astuces Budget

Budget : Pourquoi consommer local ?

Budget : Pourquoi consommer local ? 1

L’alimentation locale est devenue populaire parce que les gens veulent manger des aliments produits près de chez eux. Ces bonnes intentions sont-elles vraiment irréprochables ? Pouvons-nous être sûrs que nous consommons localement ? Quelles personnes bénéficient de ce nouveau système ?

Consommez local ca vous tente ?

Les locavores prônent la consommation d’aliments produits localement. Ils encouragent les gens à manger de manière saisonnière et à soutenir les agriculteurs locaux.

Quels sont les objectifs de ce projet ? Aider les agriculteurs à produire des cultures, ce qui favorise l’économie d’une région et réduit le coût du transport, limitant ainsi les émissions de dioxyde de carbone (CO2) associées. Ce régime vise à créer un certain sentiment d’unité entre les personnes et à soutenir la diversité des paysages, des cultures et des écosystèmes.

Choisir des aliments cultivés localement n’est pas toujours facile, mais il y a une bonne raison de le faire. Les locavores avancent plusieurs points liés au fait de consommer localement :

  • Ils limitent le transport des aliments afin de ne pas nuire à l’environnement.
  • Ils contribuent à l’économie locale et donc à l’économie nationale.
  • Ils suivent leur régime alimentaire au quotidien.

Les locavores ne mangent pas toujours des aliments issus de l’agriculture biologique. Certaines personnes peuvent le préférer, mais ce n’est pas une obligation. Après tout, n’est-il pas préférable de manger un kiwi traditionnel de Bretagne plutôt qu’un kiwi biologique venu par avion du Japon ?

A lire aussi :  Tendances mode printemps 2022

Une mode de bobo ?

Les aliments locaux sont de plus en plus populaires car ils offrent de nombreux avantages tant pour les producteurs que pour les consommateurs. Cela ne concerne pas seulement les écolos, mais tout le monde. Il n’a cessé de croître depuis son introduction en France en 2008. Les gens semblent de plus en plus intéressés à contribuer à la promotion des questions durables.

Ce régime, qui donne aux paysans, aux petits producteurs, aux coopératives agricoles, aux AMAP, aux commerçants et artisans locaux les moyens de mieux résister à la concurrence et de vivre décemment, n’est pas réservé à une classe sociale en particulier.

Elle vise à promouvoir la qualité des produits locaux pour tous ceux qui veulent contribuer au développement et à la prospérité de leur région.

Un bon plan pour les consommateurs et les agriculteurs

Pour le producteur : vendre localement est un bon moyen d’investir car les ventes se font directement avec les consommateurs, sans marges. Cela lui permet de réaliser un bénéfice plus élevé que s’il devait payer quelqu’un d’autre pour ses services. C’est aussi l’occasion pour lui de maintenir la pérennité de son entreprise, ce qui implique la création de nouveaux emplois.

Quant aux consommateurs, ils y trouveront également leur compte, car les prix proposés par les producteurs directs sont égaux, voire inférieurs à ceux proposés par la grande distribution. Le principal avantage réside dans le fait qu’il connaît l’agriculteur, contrairement à l’anonymat associé aux grandes marques. L’agriculteur s’engage donc à produire des produits savoureux afin de fidéliser sa clientèle.

A lire aussi :  10 aliments qui se conservent longtemps dans votre placard !

Les grands distributeurs s’y mettent

Les grands distributeurs français se sont déjà engagés dans une démarche d’alimentation locale. Cependant, cette approche a ses propres arrière-pensées. La commercialisation des produits agricoles dans les supermarchés vise officiellement à satisfaire et à répondre aux attentes des consommateurs en proposant des produits authentiques. Toutefois, les marques tentent de conserver leurs clients fidèles en leur offrant des remises et des incitations. Les distributeurs essayent donc de rester à la page en surfant sur la vague des produits qui valorisent les notions de valeurs traditionnelles, de lien social, de consommation écologique, de meilleure qualité gustative et nutritionnelle.

Cet accord de partenariat, qui a été signé avec l’organisation Le Petit Producteur, est une valeur ajoutée qui leur permet de mieux résister aux concurrents et d’augmenter leurs ventes.

Si le producteur est mis en avant, c’est le consommateur qui en pâtit : car qui dit intermédiaires, dit qu’ils facturent trop cher. Attendez-vous à payer 10 à 30 % de plus pour les produits locaux dans les supermarchés.

Attention aux arnaques !

Alors que les consommateurs sont de plus en plus conscients des avantages de consommer des aliments cultivés localement, le nombre d’escroqueries les visant a augmenté.

Pour éviter les escroqueries consistant, par exemple, à utiliser le terme « produit agricole » à des fins commerciales, dans certaines enseignes visant à susciter l’intérêt, il existe une réglementation stricte et restrictive qui protège les consommateurs.

Il est important de se rappeler que personne n’est à l’abri des arnaques. Par conséquent, avant d’acheter quoi que ce soit dans un magasin, vérifiez le prix, lisez l’étiquette et assurez-vous qu’il existe un partenariat entre le magasin et le producteur local.

A lire aussi :  Acheter du vin en ligne : top 5 des meilleurs sites

Et n’oubliez pas qu’un produit locavore doit être un produit saisonnier et local, pas d’ananas en hiver donc !

À propos de l'auteur

Dylan Goncalves

Fan d'high-tech, de lecture et de cinéma, je vous propose le meilleur des bons plans. La substantifique moelle qui vous fera économiser quelques précieux Louis d'Or.