Autre

Le bac à compost : pour ou contre ?

Bac à compost
Écrit par Claire

De plus en plus de bacs à compost fleurissent au fond de nos jardins. Comme des champignons, ils se répandent et enrichissent la terre et les fleurs de nos petits bouts de verdure. Les bacs à compost existent depuis les années 90. Avant, le compost était produit en tas au fond du jardin.

Bac à compost

 

L’apparition de ses bacs a permis de développer le côté esthétique, le tas étant maintenant dans un contenant, mais aussi d’ouvrir la possibilité de faire son compost aux personnes vivant dans des petits espaces, notamment en ville.

Nos coups de cœur

Pour créer votre propre compost, il ne vous faut pas forcément grand chose. Vous trouverez chez nos partenaires, tout ce qu’il vous faut pour vous lancer dans l’aventure : de la simple poubelle de table au composteur à tambour !

Craquez sans complexe sur ces articles qui vous seront en partie remboursés sous forme de cashback grâce à iGraal.

 

Le compost : qu’est ce que c’est ?

Le compost est le résultat d’un processus naturel : la décomposition des déchets organiques par des animaux tels les vers de terre et des micro-organismes, les bactéries. Il est utilisé comme fertilisant naturel pour les plantes et les jardins.

Que mettre dans son compost ?

Pour créer votre propre compost misez sur :

  • Les épluchures de fruits et légumes
  • Fleurs fanées
  • Les restes d’un repas
  • Sachets de thé (sans les agrafes !)
  • Coquilles d’œufs
  • Mouchoirs et serviettes
  • Paille
  • Marc de café

Vous pouvez y mettre tout ce qui est d’origine végétale à l’exception de branches, d’os et de coquilles d’huître.

Les bacs à compost, comment ça fonctionne ?

En plastique ou en bois, pour les jardins ou pour les appartements, il existe une multitude de composteurs. Le principe est simple, les déchets organiques sont contenus dans un bac, et la nature fait son travail. Différentes options existent, certains, par exemple, n’ont pas de fond pour permettre aux vers de terre d’y accéder.

Au bout de 4 à 5 mois, le compost est prêt. Il  prend alors une couleur sombre et sent la terre forestière, il est prêt à être rependu sur le potager ou rajouté aux plantes pour multiplier leur nombre et leur force.

Avantages et inconvénients

Faire son propre compost est une démarche écologique qui rapporte :

  • Pour recycler : Vous avez la possibilité de contribuer au recyclage de tous vos déchets organiques.
  • Fertiliser votre jardin : Prenez soin presque gratuitement de vos plantes et de vos fleurs.

 

Des avantages non négligeables mais qui se couplent aussi avec des inconvénients :

  • L’odeur de décomposition : souvent peu agréable.
  • La place : Le bac reste volumineux ce qui peut être une difficulté pour les petits espaces, particulièrement pour les appartements.

 

Enfin, si la démarche est écologique, le bac à compost est bien souvent en plastique et issu du pétrole donc. En plus, il est certainement fabriqués à des kilomètres pour réduire les coûts. Pas si écologique que ça finalement.

Le bac à compost est donc une solution très pratique dès l’instant où on a de l’espace. Contrairement au compost en tas il devient un élément esthétique surtout s’il est fabriqué dans des matériaux nobles comme le bois. Mais, dans des espaces plus petits, il devient encombrant, diffuseur de mauvaises odeurs. Il faut donc faire un choix suivant votre environnement.

Avez-vous déjà tenté l’expérience ? Partagez votre avis en commentaire !

Dans le dossier astuces naturelles au jardin :

 

* Les prix et les cashback présentés sont ceux du 15/07/2014, pendant la période des soldes. Ils sont susceptibles d’évoluer rapidement.

À propos de l'auteur

Claire

iGraal est un portail de shopping en ligne qui permet à ses utilisateurs de bénéficier de réductions différées (cashback) ou immédiates (codes promo). L'inscription est gratuite et donne accès à plus de 1400 marchands tels que Boulanger, Sephora, Lastminute et bien d'autres. Découvrez les meilleures offres et actus sur Google +.

1 commentaire

Laisser un commentaire